Facebook embauche un conseiller juridique qui a aidé à créer le Patriot Act

La nouvelle avocate générale de Facebook n’est autre que la fameuse Jennifer Newstead, une ancienne conseillère juridique du département d’État de l’administration Bush qui a contribué à l’élaboration du très controversé « Patriot Act ». C’est probablement elle qui prendra la décision d’accepter ou de rejeter les demandes gouvernementales de données sur les utilisateurs auprès du réseau social de Mark Zuckerberg. Toutefois, et étant donné son passé, elle semble moins encline à protéger avec zèle la vie privée des utilisateurs.

Le pédigrée de Jennifer Newstead

Facebook a annoncé l’embauche de Jennifer Newstead, une ancienne avocate du département d’État, à titre de nouvelle avocate générale de l’ensemble de ses divisions. Elle est actuellement nommée conseillère juridique du Département d’État par le président américain Donald Trump. Malheureusement pour les défenseurs de la vie privée et des libertés civiles, Newstead a également contribué à l’élaboration du controversé Patriot Act (officiellement le Uniting and Strengthening America by Providing Appropriate Tools Required to Intercept and Obstruct Terrorism Act) en 2001. Il s’agit d’une embauche particulièrement ironique pour Facebook parce qu’elle (et d’autres grandes entreprises de technologie) doit souvent se conformer aux lettres de sécurité nationale associées au « Patriot Act ». Ces lettres donnent aux organismes de renseignement le pouvoir de demander des données sans passer par le système judiciaire en raison des menaces à la sécurité nationale.

La Patriot Act lui-même a été adopté après le 11 septembre 2001, alors que les craintes terroristes n’avaient jamais été aussi fortes. Il a élargi la portée des pouvoirs de surveillance du gouvernement fédéral, y compris la collecte en masse de dossiers téléphoniques par la NSA. Le ministère de la Justice lui-même attribue à Mme Newstead le mérite de son travail d’élaboration de la loi et de sa promotion au poste de sous-procureur général adjoint principal.

Facebook prend le taureau par les cornes

Jennifer Newstead est une leader chevronnée dont la perspective et l’expérience mondiales aideront Facebook à faire face aux différents défis d’ordre juridique auxquels il doit faire face, notamment sur le volet de la protection des données privées de ses milliards d’utilisateurs. En ce qui concerne ses fonctions au sein de Facebook, elle sera probablement le fer de lance des problèmes juridiques de Facebook au USA mais aussi et surtout à l’étranger, alors que l’entreprise continue de se débattre avec ses batailles en matière de protection de la vie privée, et dans un contexte marqué par l’entrée en vigueur l’année dernière du RGPD en Europe. Compte tenu de ses antécédents, elle n’est peut-être pas aussi favorable à l’intimité que pourraient l’espérer les utilisateurs de Facebook qui craignent pour leur vie privée. En fait, compte tenu de l’augmentation considérable des demandes de données du gouvernement, elle sera plus encline à accepter ces demandes plutôt qu’à s’y opposer, au vu de sa participation au « Patriot Act ». Newstead remplace Colin Stretch qui a annoncé son départ l’an dernier bien qu’il reste pour l’instant pour faciliter la transition avec la nouvelle équipe.

Facebook embauche un conseiller juridique qui a aidé à créer le Patriot Act
Retour en haut